Passer au contenu principal

Parcourir les contenus

  • Tags: AlloCiné

À partir d’un corpus de 755 commentaires rédigés sur le site AlloCiné et des notes attribuées par des internautes, cet article se propose d’analyser la réception de la série 24 heures chrono auprès d’une population de critiques « amateurs » francophones. Nous montrons dans un premier temps que la série américaine est très favorablement notée par ce groupe d’internautes. Pour autant, certaines limites du système de notation du site internet soulèvent des problèmes d’interprétation et d’utilisation. L’analyse lexico-sémantique du corpus des avis rédigés par les critiques amateurs montre que la rédaction d’un commentaire est un exercice dans lequel celui-ci engage un point de vue personnel argumenté, et que son point de vue sur la série s’appuie sur une description de pratiques réceptives centrées sur la mise en valeur de qualités intrinsèques (suspense, rebondissement…). Ce résultat rejoint les constats de la sémiologue Laurence Allard selon laquelle les critiques amateurs réguliers se caractérisent d’abord par un « rapport émotionnel ou intellectuel », puis par le développement d’un discours « autour des qualités intrinsèques ». La division du groupe de critiques « amateurs » en sous-groupes – de taille inégale – (« critiques visiteurs », « membres du Club 300 », « communauté AlloCiné ») nous montre une différence importante : l’avis des critiques « experts » (i.e. les membres du Club 300) semble ne pas s’appuyer sur l’usage du pronom personnel de la première personne pouvant laisser penser à l’existence d’une hiérarchie du décentrement parmi les critiques « amateurs ». Ceux qui ont une activité régulière validée par le site ont une réflexion distanciée sur une série sécuritaire – pourtant – jugée favorablement. Ce résultat va dans le même sens que certains travaux antérieurs sur les critiques amateurs d’AlloCiné.

Vues

  • 53
  • 8
  • 2
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1